Accueil > Activités > Programmes de développement > Programmes en cours > Systèmes de santé et prévoyance sociale > TCHAD – Régions du Logone Oriental, Mayo-Kebbi Est, du Mayo-Kebbi Ouest, du (...)

TCHAD – Régions du Logone Oriental, Mayo-Kebbi Est, du Mayo-Kebbi Ouest, du Mandoul, et du Moyen Chari - Promotion des mutuelles de santé

Enregistrer au format PDF version imprimable

- Secteur d’activités : Systèmes de santé et prévoyance sociale
- Pays/Localisation : TCHAD – Régions du Logone Oriental, Mayo-Kebbi Est, du Mayo-Kebbi Ouest, du Mandoul, et du Moyen Chari
- Intitulé : Promotion d’un réseau de mutuelles de santé
- Phase en cours : Phase d’implantation – 2010/2012
- Partenaires institutionnels : Union Nationale des Associations Diocésaines de secours et de développement (UNAD), Bureaux d’Etude et de Liaison d’Actions Caritatives et de Développement (BELACD) de Doba, Pala et Sarh, Ministère de la Santé Publique

Objectifs généraux du programme 

JPEG - 54 ko

Les objectifs généraux du programme sont de contribuer :

  • à l’amélioration de l’état de santé des populations de la zone concernée ;
  • à la construction de la société civile par la mise en place d’un mouvement mutualiste autonome et fort, et au renforcement du rôle et de la place de la femme dans la société tchadienne.

Réalisations 2011 

Début d’activité des premières mutuelles :

  • trois mutuelles créées et deux systèmes existants appuyés ont débuté la prise en charge des soins des assurés à partir du second semestre ;
  • 5 496 personnes sont couvertes par une adhésion familiale (848 adhérents) avec carte d’adhérent et photo de famille, et 5 352 par une inscription individuelle ;
  • onze nouvelles mutuelles ont lancé leur campagne d’adhésion pour 2012 ;
  • les comités régionaux de pilotage ont contribué à la définition des stratégies ;
  • une réunion inter-mutuelles a permis de (i) réunir les mutuelles à raison de trois élus des cinq mutuelles appuyées dans la région du Mayo-Kebbi Ouest et de (ii) jeter les bases du futur réseau.
JPEG - 55 ko
Séance de sensibilisation au Mayo-Kebbi Ouest

Contractualisation des mutuelles avec les services de santé :

  • 80 % des mutuelles ont signé un contrat avec six prestataires conventionnés ;
  • tous les contrats prévoient des engagements sur la qualité des soins et un système de tiers payant ;
  • le responsable des prestataires, le comité de santé, les autorités sanitaires et les services techniques ont signé conjointement les contrats ;
  • un comité de suivi de la contractualisation s’est réuni pour chaque contrat pour évoquer les difficultés et prendre des mesures correctives ;
  • une mission du médecin conseil du réseau des mutuelles a été organisée.

Services techniques d’appui aux mutuelles (STAM) :

  • les trois cellules d’appui aux mutuelles régionales et l’équipe centrale du centre de promotion et de gestion organisent les mutuelles, mobilisent les membres, et veillent à la bonne gestion ;
  • des outils de gestion de risque et de suivi financier permettent de réaliser des analyses et rapports techniques.

Résultats et impacts à fin 2011 

  • Cinq systèmes de micro-assurance maladie sont en activité au 31 décembre, regroupant 10 848 assurés.
  • Le taux de pénétration dans la population cible estimée à 13 %.
  • Les mutuelles ont généré plus de 15 000 Euros de recettes auprès des prestataires (co-paiement direct des assurés inclus).
  • Quatre mutuelles prennent en charge les soins primaires au centre de santé (dont les consultations prénatales et les accouchements) ainsi que les références à l’hôpital de district ou à l’hôpital régional et un système se limite aux soins primaires.
  • 9 476 cas de maladies et d’accidents ont été pris en charge par les mutuelles.
  • 684 responsables mutualistes dont 450 élus ont été mobilisés, formés et organisés au sein de 123 groupes ou villages (Union d’associations et établissements de microfinance féminins, Union de groupements de producteurs, Unions d’associations et associations, regroupements confessionnels – catholiques, protestants, et musulmans – et villages).
  • Les femmes représentent 24 % des élus aux instances de gouvernance des mutuelles appuyées et 68 % dans une mutuelle composée de plusieurs unions d’associations féminines.
  • Parmi les 848 adhésions familiales, 301 sont faites par des femmes agissant en qualité de chefs famille, soit 35 %.
  • Il y a une implication progressive mais réelle du Ministère de la Santé Publique dans la mise en œuvre du programme : il a fait l’arrêté de création du comité national de pilotage et nommé un point focal du réseau des mutuelles de santé effectuant des missions de supervisions trimestrielles.
JPEG - 56.5 ko
Séminaire CPG à Doba

Programmation 2012 

  • Augmentation du nombre de personnes couvertes, passant de 10 848 à 30 000. La prévision initiale de 50 204 est à revoir à la baisse car le potentiel estimé du réseau avec les seize mutuelles appuyées est de 50 204 compte-tenu du retard pris dans la mobilisation des cotisations des inscrits.
  • Expériences pilotes avec les établissements de microfinance présents dans les zones d’intervention.
  • Diversification de l’offre des mutuelles avec des produits à adhésion collective (assurance scolaire et maternité sans risque).
  • Poursuite de l’extension à de nouveaux sites.
  • Consolidation des services techniques d’appui aux mutuelles par des réunions de comités de coordination trimestrielles, par des formations en marketing, gestion de risque, en gestion administrative et financière et gouvernance, et par la production de guides, manuels de procédures et outils harmonisés.
  • Capitalisation régulière, avec production de rapports d’analyse du risque, des stratégies de mise en œuvre et outils et méthodologies.
  • Renforcement du suivi de la contractualisation en complétant les réunions de comité de suivi trimestrielles par des interventions régulières du médecin conseil et du point focal du réseau des mutuelles et par la mise en place de tableaux de bords spécifiques au sein des délégations sanitaires régionales.

Partenaires financiers 

  • Agence française de Développement / DPO
  • Direction du Développement et de la Coopération suisse

Publié le jeudi 4 octobre 2012

Recommander cet article Recommander ce contenu par email